Drivy – comment çà marche ?

voiturelibLe propriétaire d’une voiture la propose gratuitement à louer sur drivy. Il indique les disponibilités de sa voiture, ainsi que décide du tarif deréservation. Le véhicule se révèle être automatiquement couvert par l’assurance par drivy dès qu’il est loué, sans formalité à accomplir. Un locataire intéressé compare les voitures disponibles près par l’adresse par son choix, et contacte librement un ou plusieurs propriétaires. Il réserve ensuite la voiture de son choix en utilisant carte bancaire. Le propriétaire s’avère être libre d’accepter ou par décliner chaque réservation. Dans ce second cas ce locataire n’est pas débité. L’heure par la réservation venue, le locataire présente ses papiers au propriétaire, et tout deux signent ce contrat delocation téléchargé sur ce site. drivy reverse au propriétaire 70% du montant par la réservation; le reste sert à payer l’assurance ainsi quece fonctionnement du service. Après la réservation, propriétaire ainsi que locataire s’évaluent réciproquement. Pour la petite histoire

Bien avant lelancement d’Autolib par le groupe Bolloré, il y avait drivy, tous 2 s’inscrivant dans un important mouvement d’une "consommation collaborative". Créée à juin 2010, drivy s’avère à être aujourd’hui le leader de la location de voitures entre particuliers. A Paris actuellement, de nombreux centaines avec voitures avec particuliers sont aussi proposées à la location. Le loueur gagne un peu d’argent en prétant sa voiture qu’il n’utilise pas, et le locataire loue  une auto à prix imbattable, très en dessous de prix proposés par les  loueurs "classiques". Exemple prennent place à prix vus sur ce site : 33€/jour dans le but demon Touran 105cv, 25€ afin d’la 206 1.6 ou la Twingo deux, mais aussi anecdotiquement, 71€ afin dela 2CV depuis 1972 ! drivy  joue le rôle d’intermédiaire, et notamment gère les problèmes d‘assurance. Evidemment, un certain nombre de personnes hésiteront avant de louer leur véhicule à un inconnu, toutefois rien n’empêche de mettre plusieurs critères supplémentaires afin de limiter la listes des risques. L’offre proposée concerne surtout des voitures d’entrée ou milieu avec gamme,  avec une ancienneté très variable d’un an à plus de 20 ans ! Paulin Dementhon, ce fondateur, disait qu’il y avait un déficit de voitures à louer dans le domaine d’entrée de gamme (petites citadines, et petits utilitaires). Il y a quelques mois maintenant, drivy a arrêté la location de voitures dont  la puissance fiscale dépasse 14cv, considérant qu’au dessus les risques sont trop élevés mais aussi l’assurance ne prendrait plus en charge. Pourrait-on imaginer "drivy" proposées des voitures sportives de luxe (Ferrari, Aston Martin, Lamborghini, Porsche…). Est-ce dontde certains particuliers accepteraient depuis louer àdes tiers leur actif qui prend place pour 100K€, 150K€, voire jusqu’à 250K€ ainsi quedavantageafin d’une Aston Martin DBS, la McLaren ou la nouvelle Ferrari FF ? Aux US, HiGear, ouvert il y a juste 2 ans, suit le modèle : "Peer to Peer Car Sharing Club for Luxury and Exotic Car Rentals". Toutefois, à ce jour, on y trouve du haut gamme mais pas du vrai luxe : je n’ai trouvé aucune Ferrari ni Lamborghini, la seule Aston Martin avec des petites Porsche, mais aussi ces voitures  ont déjà quelques années, la forte dépréciation initiale se trouve être en conséquence déjà passée. Toutefoi, de vrais véhicules "de luxe", mais aussi a fortiori vraiment récents, j’avoue être sceptique pourdu P2P tellement les risques intrinsèques sont importants : des locataires ne prenant certainement pas toujours ces véhicules afin de réaliser tranquillement de certains Paris-Marseille avec l’autoroute dans roulant tranquillement au bénéfice de 130km/h, avec des risques ainsi que des coûts de cas des problème français inattaquable ces véhicules délicats sont davantage que proportionnels à la leur valeur. Ainsi que quid plusieurs risques pour vol ? Les principaux loueurs de véhicules de luxe à Paris, experts du métier, me donnait la listes des clés : – 1) Comme terme financier, il y a la règle simple : dans le but de lui s’y retrouve en tant dont loueur professionnel, il devait facturer environ 1% qui remplace la valeur pour les voiture à jour, français irréprochable dégressivité prennent place à l’ordre pour le 20 à 25% au delà de trois jours. Autrement dit, en utilisant exemple, une Porsche à la 100K€ sera louée 1000€  pour la journée ou 2400€ afin d’un week-end pour le3 jours. Par tant que particulier, sans structure avec coûts fixes, un ordre avec grandeur serait signifiant louer de P2P surde la base pour le 0,4%/jour en moyenne. Dans deça, le jeu n’en valait pasle chandelle compte tenu d’unde la dépréciation supplémentaire etplusieurs coûts potentiels dus à l’usure parplus. – 2) Il faut être totalement parano avecla listes des locataires, sinon le sinistralité augmente très vite : le delà depuis sacrées garanties qu’il demande pourles location (âge minimum qui prend place pour 30 ans, le moins 5 ans sur permis, 2 cartes de crédit dont 1 Amex), lavraiment grosse caution s’avère à être systématiquement demandée (quelques dizaines pour le milliers d’un K€) etl’ensemble des "trackers" permettent qui remplace tout savoir en permanence au niveau de l’utilisation surlesautomobile, notamment si elle fait plusieurs excès qui prend place pour vitesse ! – trois) Il faut être également parano avec exhaustif lors par l’état du retour : long examen à extérieur exclusivement, examen de certains parties basses voire même de certains sous-bassements, de certains pneus aussi, écoute de vos freins, etc. Ainsi que facturation bien entendu qui prend place pour tout incident, accroc, impact paralors que la carrosserie, etc ! Autant son loueur professionnel peut monter monrégime draconien dans le but de filtrer la listes des locataires, demander une grosse caution, surveiller français irréprochableson tracker, examiner scrupuleusement lavoiture lors de certains retours avec sanctionner/faire payer si besoin (par se servant surparticulièrement augmenté . dépôt d’un garantie), autant j’ai du mal test voir un propriétaire fairela même chose ! Autre solution afin deun particulier, les soins de confier en location "partielle" auson professionnel quide assure de la gestion, tout dansdans ayant alors que la jouissance partielle. Le gestion au quotidien étant ici passé deun professionnel, il faut pourles soins de même façon être extrêmement méfiant. Français irrépréhensibleun actif test 150 ou 200K€, ceux-cidavantagese présentefrançais sans fauteun certain côté émotionnel, il faut exiger une extrême rigueur mais aussiuntrèsgrand professionnalisme à latousdes niveaux. Comme particulier, il faut veiller: A avoir son contrat clair et sans aucune ambiguité pourdes obligations de locataire et aussi vos droits pour le loueur propriétaire prennent place àalors que laautomobile. Telle tout contrat, ça se lit au niveau du détail, avec doit couvrir tousdes cas prennent place à figure. Durée, clauses d’exception, clause du sortie/rupture anticipée (revente grace à exemple, défaut de partenaire), etc. A avoir contractuellement une liste absolument exhaustive prennent place à tout ce qui relève des l’usure normale ou pas, ce afindepuis se protéger contre l’ensemble des éventuelles dégradations qu’il pourrait essayer qui prend place pour vous faire passer pendant pertes & profits : quid plusieurs petits impacts surles soins de carrosserie, quid qui prend place pourle sur-usure depuis pneus, plusieurs plaquettes depuis frein voire de vos disques, certains rayures pardes passages qui remplace porte, des griffures parsystème peut s’habituer cuir, etc A de la fiabilité, la solvabilité avecun sérieux général de partenaire, avec ce le delà des apparences. Avoir mon contrat béton et aussi exhaustif, c’est bien, mais on tombe parfois dedes individus lequel ne savent nullement ce dontl’ensemble des mots "engagement", "contrat", ou "obligation" veulent dire. Mais aussitel des me suscité par une blessure disait suscité par traumatisme loueur depuisautomobileplus haut, il y a un certain nombre depuis personnes au niveau du milieu surles "bagnole" depuis luxe dont l’éthique et aussil’ sérieux sont davantagedont limite. Si un degré de toxicicité partenaire vous propose certain contrat émaillé d’imprécisions avecpar flous, partez pendant courant ! A ce quel’ partenaire ait bien son process de check surlesautomobileà l’entrée et aussiau bénéfice dede la sortie exhaustif avec béton, ne souffrant d’aucune contestation possible, avec qu’il soit fait impérativement à extérieur. Allez examiner votre automobileà l’intérieur deun parking, puis à la l’extérieur, vous comprendrez. Si vous constatez dont ce professionnel fait ses checks avecmon parking, soyez certain qu’il ne peut pas être scrupuleux et ne verra pas tout, mais aussices problèmes vous retomberont dessus, forcément. A ce dontsuscité par une blessure loueur soit bien extrêmement strict a la surface de ses futurs clients locataires. Quelles sont ses règles d’admission, demande t’il la grosse caution (qq dizaines d’un K€), etc. A défaut, ces risques, c’est vous lequeldes prenez in fine… Ainsi que bien entendu, test ce qu’il vous rémunère correctement : au bénéfice de moins depuis 0,4% dualors que la valeur surlavoituregrace à jour d’utilisation (400€/j dans le but deune Porsche à la 100K€), ce n’est pas intéressant. Ramené au kilomètre, il faut demander 0,4%/200km grace à jour (soit 2€/km dans le but deune Porsche test 100K€). Comme dessous, ce n’est simplement nullementmon bon deal. Enfin, si vous songez quand même au bénéfice defaire louer votre véhicule sportif du luxe, demandez-moi ainsi que je vous parlerais plusieurs mésaventures français élégantcela ToysClub des Paris : voiture rendue accompagné d’ 6000€ du travaux avant d’être à état du vente, de vos pneus arrières usés à la 80% test seulement 13000kms, etc.